GAIA ORION

Art for a peaceful and flourishing world

Le musée des beaux arts de Toronto : un leader en avance sur son temps

Quand j’ai commencé ma carrière artistique, j’ai décidé que le monde de l’art contemporain n’était pas pour moi. Je ne me suis pas démonté, avec du travail (acharné), de la détermination et via le biais d’internet, j’ai trouvé ma voie et je mène une belle carrière. J’ai toujours organisé mes expositions toute seule et les collectionneurs s’y sont présentés. Je vis de mon art depuis 12 ans et j’expose maintenant dans le monde entier.

Il y a encore quelques années, la majeure partie de l’art contemporain me semblait continuellement être des déclinaisons infinies de l’œuvre de Marcel Duchamp : un mélange d’absurdités, des créations extrêmement conceptuelles et intellectuelles, dépourvues de beauté, de sens ou de qualités transcendantales. L’histoire de l’humanité a toujours été racontée par les artistes à travers les sculptures, les motifs sur les céramiques, les dessins, la peinture, la musique, la poésie. Ainsi, le monde de l’art contemporain des 50 dernières années est exactement ce qu’il se doit d’être : il représente notre culture qui est très matérialiste, déconnectée de la nature et dans laquelle l’intellect passe au-dessus des émotions et de l’intuition, qui est. Cet art représente un monde dans lequel les hommes ont perdu leur propre «vraie nature» (au sens bouddhiste du terme).

Mes collègues artistes (ceux qui travaillent et pensent comme moi) et les personnes qui apprécient notre art sont tous des âmes en quête et des acteurs du changement. Ils s’efforcent de donner un sens à leur vie, d’être en bonne santé physique, psychologique et spirituelle. Ils sont sensibles, curieux et ont l’esprit ouverts. Ils sont pleinement engagés dans la vie. Pour moi, ce sont des visionnaires qui travaillent assidument depuis leur monde intérieur ainsi qu’à l’extérieur pour construire un monde meilleur.

Je respire un nouveau vent d’enthousiasme depuis que je vois les nombreux événements et expositions organisés par le Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO Art Gallery of Ontario) qui traitent exactement de tout ces thèmes.

Les expositions récentes que j’ai particulièrement aimées :

  • L’art en tant que thérapie
  • Paysages mystiques (suivre ce lien pour lire un article que j’ai écrit sur cette expo)
  • Les conférences Creative Minds
  • Et la récente exposition Miroirs infinis de Yayoi Kusama.

Paysages mystiques (qui a voyagé au Musée d’Orsay à Paris printemps 2017) a été l’une des expositions les plus fréquentées depuis des années. Est-ce un signe de notre temps? Je n’ai aucun doute que cela l’est. Dans un monde gorgé de stress, nous cherchions un peu de soulagement, de paix et d’inspiration. L’âme humaine a soif d’être ravitaillée de «nourriture» saine et quoi de mieux que l’art pour combler le vide ! Je suis ravie d’avoir trouvé ma place dans le monde de l’art après tout. L’art a une longue histoire en tant que vecteur d’inspiration et d’élévation des consciences: ceci depuis les dessin sur les murs des grottes, les archétypes sculptés dans les rochers, les décorations des temples et des églises, tous les artistes de la Renaissance jusqu’aux peintures modernes de Chagall, Monet, Van Gogh, Kandinsky et Paul. Klee.

“Ce qui compte, ce n’est pas une œuvre, c’est la trajectoire de l’esprit durant la totalité de la vie” Joan Miró

Notre planète se trouve en face en beaucoup de problèmes et nous ressentons tous une certaine urgence. L’art a toujours été un catalyseur pour le changement sociétal, donc bravo au Musée des beaux arts de Toronto pour être un leader à la pointe de la culture. Quant à moi, je vais retourner à mon chevalet maintenant et continuer à être plus inspirée que jamais!

Etes-vous  un ‘change leader’ du  monde de l’art ? Reconnaissez-vous dans cet article? Si oui, je vous prie de laisser un commentaires pour que en sachions plus sur vous !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This