GAIA ORION

L’art pour une femme florissante et un monde en paix.

Chère Kali

déèsse kali

Kali est de loin ma déesse préférée !

Élevée comme une bonne jeune fille de famille catholique, je n’ai jamais été autorisée à exprimer de la colère ou toutes émotions difficiles d’ailleurs. Bébé, on m’a laissé crier, enfant on m’a dit de ne pas pleurer, ado je n’avais pas le droit de répondre aux parents ou aux adultes. J’ai fini par apprendre à contenir la tristesse qui s’est lentement transformée en colère réprimée.

Kali m’apprend qu’exprimer ma colère, bien que certes terrifiant, peut être purificateur. Les femmes ont particulièrement du mal à exprimer leur « Kali intérieure ». La société en général ridiculise les femmes en colère et l’image de la femme idéale est celle qui acquiesce, qui est polie, discrète, aimable et souriante… au fond, j’ajouterais bien l’adjectif ‘faible’ à cette liste ! Il y a des situations où la férocité sans compromis de Kali est absolument nécessaire et salvatrice.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Partager