GAIA ORION

L’art pour une femme florissante et un monde en paix.

Un voyage en Europe

Our Journey Oil -Gaia OrionJe voudrais partager avec vous comment l’opportunité de faire voyager mon art en Europe s’est présentée. Je vis au Canada, mais je suis parisienne d’origine ; j’ai toujours pensé à profiter de cette situation pour travailler et épandre mon art sur les deux continents. Si ce voyage est une évidence professionnelle, il m’apporte aussi beaucoup sur le plan personnel, puisque cela me permet de connecter avec de nouvelles personnes de ma terre natale. A l’époque où je ne travaillais pas avec mon art, quand je retournais en France, pour moi c’était toujours une expérience de “retour vers le passé”. Aujourd’hui, je prends plaisir à revoir famille et amis d’enfance mais je suis aussi excitée d’avoir crée tout un réseau de nouvelles connexions avec des personnes qui parlent mon langage de vie, partage mes centres d’intérêts et ma vision du monde.

YM•NMenmarcheV7.inddEn janvier 2012, je suis allée à Paris pour: livrer une peinture à un client, participer à une interview filmée pour le documentaire “Un Nouveau Monde en Marche” (de Laurent Muratet -Alter Eco- et Gandhi International) et livre du même nom ; j’ai trouvé une nouvelle belle boutique dans le Marais, l’Univers d’Esther, pour mes cartes et bijoux écologiques; je me suis occupée de mes boutiques existantes sur la France ; j’ai rencontré Diane Saunier, fondatrice des “Arts de l’Eveil” ;

Univers_Esther

j’ai pris des rendez-vous avec des galeries, j’ai même trouvé un bel espace juste à côté de Beaubourg pour exposer mon art en solo en 2015, et j’ai aussi pris le temps de rencontrer des collègues artistes qui travaillent à Paris.

aDivining_Dream_cover-1024x419Une des artistes que j’ai rencontré fût Liba Stambollion. Propriétaire d’une boutique qui vend des meubles d’Indonésie, elle peint des animaux et des insectes animés, presque humains, dans un style surréaliste. Elle est une femme intelligente, sympa, radieuse, plein d’enthousiasme et nous avons accroché immédiatement. Il se trouve que Liba vient juste d’écrire un livre sur les arts visionnaires et pour célébrer le lancement du livre, elle a organisé une exposition itinérante qui passera par Tolède, Grenade, Madrid et finira à Paris. Elle a invité 54 artistes visionnaires du monde entier et je fais partie de la liste!

Au lieu d’envoyer ma peinture, j’ai choisi de me rendre au vernissage de l’exposition. A l’heure où j’écris, je suis en route pour l’exposition! Cela fait 6 mois que je lis en espagnol pour le faire revenir à la surface ; je savais parler couramment car j’ai vécu à Séville pendant un an lors d’un échange Erasmus avec mon école d’architecture de Paris… mais cela fait 18 ans que je n’ai pas parlé l’espagnol! Ce mois dernier, j’ai contacté et pris des rendez-vous avec des boutiques le long de mon trajet de Paris à Tolède; cela me permettra normalement d’amortir mes dépenses. Pour rendre ce voyage possible financièrement, je vais aussi utiliser le covoiturage et couch surfing sur le chemin. A Paris, j’ai rendez-vous avec le groupe des Arts de l’Eveil pour organiser un colloque « Paris s’Eveille » autour de mon exposition en solo de 2015. J’ai aussi prévu de rencontrer d’autres partenaires que j’aimerais inclure à l’événement (des intervenants qui travaillent pour le mouvement du changement conscient dans la société ainsi que des sponsors potentiels pour soutenir l’initiative).

Il semble que tout se déroule d’une manière naturelle. Je me rappelle quand j’ai commencé, il y a à peine quelques années, je regardais en ligne les profils des artistes qui travaillent dans mon domaine d’intérêt et en gros je regardais les portraits des artistes avec qui je vais exposer en Espagne! Un des artistes qui sera au vernissage, Kandl, aura une de ses peintures en vente pour 70,000 Euros!

Voici ce qui a motivé mon idée d’exposer en Europe : A Toronto, il y a cette exposition d’art renommée qui s’appelle The Artist Project; cela coûte $2,500 minimum par artiste pour louer un espace pendant 4 jours. Certains artistes vendent très bien mais je sais aussi que beaucoup d’entre eux ne vendent rien ou très peu et espèrent qu’une galerie viendra les sauver de leur pauvre vie d’artiste. J’ai d’abord pensé à participer à cette exposition avec mon art, avant de me confronter à la réalité : un billet d’avion pour Paris coûte $800, ce qui me laisse $1,700 pour un budget marketing, encadrer mes toiles et autres dépenses associées à l’organisation d’une expo. Il me restait juste à trouver un lieu d’exposition… ce que j’ai fait! J’espère que mon expérience peut montrer à d’autres artistes qu’il n’est pas si difficile de se projeter au-delà des frontières de notre scène locale et que d’être une artiste internationale, surtout de nos jours, est un but tout à fait atteignable.

Espace Galerie que j'ai trouvé près de Beaubourg à Paris pour mon exposition en solo janvier 2015

Espace Galerie que j’ai trouvé près de Beaubourg à Paris pour mon exposition en solo janvier 2015

2 Commentaires

  1. “Tous les hommes sont frères, mais pour leurs malheurs, ils ne le savent pas encore…”

    Gaia, toi tu le sais !

    Ta façon de partager ton art en est la preuve, éclairer les autres artistes n’est pas commun, tu éveilles les autres.

    Je te souhaite de réussir cette projection de ton art en Europe.

    Pour un nouveau monde ne marche.

    Merci pour ton art.

    • Merci pour ton soutien Fabien. Ce fût un plaisir de te rencontrer dans notre pays!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This