GAIA ORION

L’art pour une femme florissante et un monde en paix.

Pourquoi j’ai refusé d’exposer au Louvre

Vernissage de Gaia à Paris, janvier 2015 - Photo de Pascaline Marre

Vernissage de Gaia à Paris, janvier 2015 – Photo de Pascaline Marre

Il arrive parfois que derrière des ‘semblants’ d’opportunités se cachent des déceptions garanties.

Il y a deux ans, une artiste de ma petite ville au Canada m’a parlé de cette exposition au Louvre car elle y a été invitée par un agent de Paris. Elle est une artiste de talent qui peint dans le style des anciens maîtres et je trouvais que son art était parfait pour le Louvre. Je n’avais pas imaginé une seconde que mon art pourrait être considéré pour cette exposition.

Quelques années plus tard, j’étais avec le représentant d’un magasin d’encadrement haut de gamme de Toronto. Je cherchais des baguettes pour encadrer les tableaux de ma prochaine exposition à Paris.

Artiste elle aussi,  elle me dit qu’elle a exposé au Louvre (avec l’artiste que je connais bien) et que je pourrais probablement soumettre un dossier pour y participer.

Mise en contact avec l’agent de l’exposition, (le Salon des Beaux-Arts de l’association SNBA)  je réalise que mon art est adequat. Cet agent est la responsable d’une délégation pour les artistes canadiens. Le représentant de la boutique d’encadrement m’avait également dit que les frais de dossier étaient de 500 €  pour cette exposition. Ce sont des frais assez élevés mais toutefois raisonnables puisque que ce serait pour rajouter le Louvre à mon CV!

Quand ma demande a été acceptée, l’agent m’a aussi annoncé que les frais de dossier s’élèvent à 950 €. A cet instant, j’ai dû repenser ma décision et faire quelques recherches car cela commençait à devenir un vrai investissement.

Avant de participer à toutes expos, je fais toujours mon enquête: je cherche à connaître la fréquentation de l’événement, quelle clientèle s’y rend, le standing du vernissage; je me renseigne pour savoir si les artistes y assistent plus d’une fois, sur le style d’art qu’ils y exposent; je regarde les sites de ces artistes pour voir quelles autres expos sont sur leurs cv, comment ils gèrent leur carrière… Ceci est d’autant plus important à rechercher si l’exposition est internationale car elle engendrera de nombreux frais supplémentaires.

J’ai tout d’abord contacté la direction de l’exposition directement pour connaître les frais d’inscription et les autres conditions … ceci pour découvrir que les frais de dossier sont bien 500 €. Me voilà déjà déçue de constater que mes frais doublent quand je passe par un agent. La déception continue quand -dans les 24h qui suivent- l’agent m’envoie un email agressif me disant que j’avais été malhonnête de contacter le SNBA “derrière son dos” et que par conséquent elle annule ma participation à l’exposition. Malgré cela, je continue mes recherches en appelant 2 artistes canadiens qui y ont participé auparavant. Elles me racontent leurs expériences personnelles et au final les deux me recommandent ni de participer à l’exposition, ni de travailler avec cet agent. Après ces conversations, je me suis sentie un peu mieux car j’ai réalisé que ce n’est pas «l’exposition prestigieuse au Louvre» que j’avais imaginé. J’étais surtout soulagée de prendre conscience de tout cela bien avant d’avoir investi plus de temps et d’argent dans cette affaire. Quelques emails de plus avec l’agent me confirme qu’elle n’est absolument pas le genre de personne avec qui j’ai envie de collaborer. Ouf !  J’étais bien contente de n’être pas allée plus loin!

Bien que ce soit au Louvre, il semble que cette exposition est ce que l’on appelle en anglais «a vanity gallery» (une galerie de la vanité) où il faut «pay to play» (payer pour jouer) avec un système de jury plutôt succins. (Pour lire un article -en anglais- sur le sujet cliquer ici )

Les expositions internationales réputées ont souvent des frais de dossiers très raisonnables (ou n’en n’ont même pas du tout) et ont souvent même un budget pour renvoyer les œuvres aux artistes. Nos tableaux sont choisis car ils correspondent à un thème et un style bien spécifique. Le but d’une telle collaboration est que les deux partis gagnent au jeu: c’est un honneur pour l’artiste d’être invité, et c’est tout autant un honneur pour l’exposition d’inclure nos œuvres sur leurs murs. L’exposition du Louvre n’a aucun de ces critères et, à mon avis, les  artistes n’ont pas grand  avantage à rajouter ce style d’expo à leur curriculum vitae. Tout professionnel dans le monde de l’art connait ce type d’exposition. Même le nom du Louvre ne fera pas son effet dans ces conditions. Evidemment certaines personnes seront impressionnées… mais serions-nous vraiment fiers de savoir que nous avons dû payer autant d’argent pour ajouter cela sur notre CV? Probablement  pas!

Donc voilà mon histoire, vous pouvez maintenant comprendre pourquoi j’ai tourné le dos  à une invitation du Louvre!

www.artbygaia.com

11 Commentaires

    • To exhibit your art at the Carousel du Louvre was a wonderful experience for me and contrary to it being a “centre d’achat”, it is actually a very large and well organized exhibition hall and very much connected to the museum. Yes, there is a shopping center there but it is apart from the exhibition hall, not even visible to the eye once you enter the hall. It is most definitely not a “Vanity Gallery”. Once your dossier fee is paid for and your personal expenses, you do not pay more for the space where you hang your art. Vanity galleries charge you for the space you use to hang work.

      Artists come from all over the world to show their work and you can see so many different art forms, very avant garde! All the artists there were professional and I was extremely impressed by the quality of work.

      I only paid my fee for my “dossier” apart from that I had to pay for my plane ticket, my room and meals, which by the way is standard procedure for any of the agencies that show art overseas and invite the artists along.

      The setting alone, Paris, the Louvre, Montmartre, etc. make this trip worthwhile, forget your cv! After showing at the Louvre I was invited to show my work at 4 different Parisienne galleries! And one in Italy. I finally chose the gallery in Italy called Galeria Mentana, in Florence. Many of the artists that were at the Louvre sold their work. There is a lot of publicity generated, good for your media file. All in all a very positive experience, good memories, made new friends, drank French wine, ate good food, no, it was definitely worth the expense. I went to The Louvre in 2007, perhaps it has changed since then but I do not agree with the comments stated herein. If you haven’t been there, don’t be so,quick to condemn it. ?

      • Thank you Ursula for your input. It is really great to hear your feedback which is from a positive perspective. I hope there will be more messages like yours as I am open to change my first feelings about this show. I was only speaking from my experience. You do pay for a specific wall space (1m x1m) which btw is less (60cm x 60cm) if you go through the agent and pay double. Since I grew up up in Paris, for me drinking the French wine and seeing Montmartre simply won’t be much of at teaser

        • I did not pay for wall space when I went with the Quebec delegation to Paris, and I will never tire of Paris or its wonderful museums, good, wine, etc. as I stated in my first response to you, I went in 2007 and can only speak of that particular experience, and maintain the integrity of my response to you. The Carousel du Louvre was a very satisfying and I might add rewarding experience. Hope that one day you can say the same.

    • J’ai exposé au Carrousel du Louvre en 2011 et j’ai bien aimé mon expérience. En passant ce n’est pas le Louvre comme plusieurs disent mais bien le Carrousel du Louvre.
      La SNBA ne cherche pas nécessairement des toiles style Louvre. Au contraire ils ont la réputation d’être très contemporains.
      D’accord l’agent était là pour $ mais j’ai bien aimé mon expérience.
      Comme la délégation Canadienne était une vingtaine d’artistes, je suis certaine qu’ils ont vu plus de vingt dossiers. Donc j’étais très heureuse d’être choisie.
      Ceci pour répondre aux gens qui disent qu’ils acceptent tout le monde!
      Il y avait plus de 600 artistes de tous les pays dans un immense local bien emménagé. Le vernissage a eu des milliers de visiteurs, j’ai rencontré plein de gens intéressants et une invitation à exposer dans un Musée en Hollande en 2015.
      Oui c’est cher. Mais j’en ai profité pour faire un beau voyage à Paris, finalement pas
      trop dispendieux, déductible d’impôt.
      Je ne regrette vraiment rien.
      J’expose encore en permanence dans deux galeries d’art et je ne paie pas ma place!
      Pour moi c’était important d’être en galerie d’art.
      Lorraine Bouchard (peintre émailleure) à Paris j’ai mis emailleuse 🙂

      • Merci Lorraine, je suis ravie de lire vos commentaires, comme je disais plus haut en réponse à autre commentaire semblable au votre, je suis toute à fait ouverte à changer mon appréhension sur cette exposition. Mon histoire est basée sur mon expèrience personnelle présente. Bravo pour votre travail et vos contrats en galeries.

  1. Bonjour à vous …. J’ai participé à quelques reprises à l’exposition du Carrousel du Louvre à Paris …. J’ai lu votre édito et je vous dirai que la grande majorité de vos propos sont exacts mais il faut savoir que lors de mes premières expériences, (il y a une dizaine d’années) ce n’est pas tous les artistes qui pouvait y aller. Il ne s’agissait pas seulement de payer, un jury faisait une étude de dossier impliquant une sélection qui semblait beaucoup plus rigoureuse. Par contre aujourd’hui, vous avez malheureusement raison si vous y allez directement, il y a un prix à payer et si vous passer par une agence, c’est le double….. C’est dommage car cela représentait quand même une très belle expérience, ne serait-ce que pour découvrir Paris en Décembre

    • Merci pour votre message, il est vraiment bon de recevoir différents points de vue sur cette exposition. J’espère qu’il y aura bien d’autres messages pour nous éclairer tous.

  2. Elle récidive maintenant avec un nouvelle trappe à pigeon soit l’académie art science et lettre de Paris

    Toujours un nouveau citron à presser !

  3. Bonjour les amis du Carrousel du Louvres, Je lis vos commentaires par une nuit d’insomnie (j ai un vernissage dans 5 jours). Je faisais partie de la délégation du Canada en 2007 et malgré que je partage l’avis de Georges sur certains points, je suis en accord avec Ursula sur le fait d’accéder par le biais de cette présence sur ces murs privilégiés à une visibilité internationale. J’y ai constaté la richesse des exposants venant de différents pays comme la difficulté de certains autres venus des pays de l’Est à exprimer leur art faute de moyens financiers.(Ce qui permettait à certains artistes de présenter des pièces “minables” et à d’autres, des mêmes ressources à nous surprendre tout à fait par une expression contemporaine d’avant garde.. Cependant il en reste que ce fut une grande occasion pour moi de prendre conscience du questionnement artistique qui nous unissait et de la richesse parfois grandiose de certaines œuvres. Bien sûr je suis d accord avec Georges aussi sur le fait de certains frais surprenants mais une fois cela “digéré”, je pense qu’Ursula a bien décrit le sentiment de fierté et de possibilité de faire valoir l’œuvre d’artistes canadiens, québécois à l’Étranger comme celle de nous faire découvrir des artistes absolument époustouflants de talent. J’en retiens une fierté et suis heureuse d’avoir été parmi les premières à être choisies, si, comme certains le mentionnent , la qualité des exposants est maintenant questionnable…C’est comme dans tout, il y a une sélection qui se fait d’elle-même et les “profiteurs de CV” sont rapidement identifiés pour je l’espère garder à l’esprit la richesse de ce côtoiement d’artistes du Monde entier à un évènement attendu des collectionneurs européens et d’ailleurs.

    • Merci Marie d’avoir pris le temps de partager avec nous votre expèrience positive sur cette exposition. Toute situation de vie offre naturellement différentes approches et points de vue. Je suis contente que mon article nous permette d’avoir ce dialogue et ne reste pas ‘bloqué’ sur ce qui fût mon histoire. C’est important de pouvoir voir les différents angles, un grand merci d’apporter cela dans la discussion.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This