GAIA ORION

L’art pour une femme florissante et un monde en paix.

« Mère Nature » créée pour Alter Eco, France

Mother Nature by Gaia Orion

logo alter eco

Article de Gaia publié dans la newsletter de Alter Eco en 2010 :

Il n’y a que quelques amitiés dans nos vies qui durent à travers les années et transcendent les circonstances. Tristan en fait partie. Nous nous sommes rencontrés au catéchisme quand nous avions 13 ans !

Tristan a une énergie déconcertante, il est très drôle et a un cœur en or. Tous mes souvenirs avec lui sont mêlés de bonnes rigolades ainsi que de profondes conversations existentielles.

A 18 ans quand il m’a annoncé qu’il allait en Prépa et puis deux ans plus tard qu’il entrait à HEC, j’avais du mal à y croire. Je ne voyais pas quelqu’un de si relax se lancer dans ces études si demandeuses, carriéristes et prestigieuses. D’ailleurs il ne se voyait pas comme ça puisque durant HEC il s’était aussi inscrit à la Sorbonne pour suivre des cours de philosophie… ça lui permettait aussi de pouvoir dire qu’il étudiait la philo car il ne voulait pas de l’effet que HEC provoquait sur ses rencontres.

Dès sa sortie des études, il était déjà clair qu’il voulait mettre à profit ses atouts au service d’une activité qui aurait du sens, améliorerait notre société et le reste du monde. Il a commencé avec une petite boutique de produits équitables dans le 12ème arrondissement de Paris qui s’appelait déjà Alter Eco. En guise de logo il utilisait une image que mon mari Dolphin avait créée qui représentait un homme avec les bras ouverts, noir et blanc comme le symbole du yin&yang  et avec un cœur rouge au centre sur la poitrine. Cette image symbolisait Human Being- Balance (Etres humains – Equilibre). C’est un message que Dolphin avait mis sur une pancarte lors d’une manifestation contre la première guerre en Irak.

Cette image fut retravaillée et, transformée, elle a largement inspiré le logo d’Alter Eco tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Voilà 6 ans que je vis de mon art à plein temps. Quand Tristan a vu mes premières peintures il m’a demandé  de créer un mandala pour Alter Eco. C’est de là qu’est née ma peinture Mère Nature :

 

Mère de toute l’humanité, née en Afrique, elle embrasse la planète tenant dans ses mains une colombe (symbole de paix) et l’arbre germant de la vie. Nous sommes tous sur notre chemin spirituel sur cette terre, celui-ci est représenté par un cheminement à travers les quatre differents lieux de ressourcement spirituel de la planète (l’océan, le desert, la montagne et la forêt). Les quatre éléments sont présents dans tous les aspects de notre vie (ici nous avons la terre à travers les racines ancrées de la mère nature, le vent, le feu -qui est aussi celui de l’esprit- et l’eau). Nous sommes à la recherche des moyens pour vivre en paix avec nos frères et soeurs dans toutes nos activités. Alter Eco est centrée sur le coeur et contribue au bien-être de notre Mère Nature, ce qui veut aussi dire le bien être et le bonheur de tous!

 

Il y a beaucoup de raisons pour être pessimiste par rapport à l’avenir de l’espèce humaine sur la planète. Pourtant quand je vois grandir et vivre les initiatives de Tristan, je réalise qu’il y a des solutions concrètes aux enjeux planétaires. L’entourage amical et professionnel de Tristan est riche d’individus d’une qualité personnelle remarquable, où le cœur  et l’esprit rayonnent intégrité, où le désir d’être acteur pour changer le monde vient d’une profonde recherche et transformation personnelle.

Je suis artiste et vis «dans ma cabane au fond des bois auprès d’une rivière» au Canada. Partager mon cheminement avec Tristan me fait réaliser que ce ne sont pas que les babas-cool, les hippies, les écolos, les adeptes bouddhistes et les restes des années 60 qui veulent paix et amour pour notre humanité.

Il y a toute une classe d’entrepreneurs brillants, passionnés et déterminés qui travaillent sérieusement à la transformation de notre système social, économique et politique mondial.

Quand on voit à quelle vitesse exponentielle tous les domaines de la vie changent et évoluent, le rêve d’une économie équitable et d’un monde qui se côtoie avec paix et respect devient alors le domaine du possible !

 

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This