GAIA ORION

Art visionnaire qui participe à L’émergence D’un nouveau monde conscient

Mais qui diable êtes-vous?

Libre ! Aquarelle et Encre - 29x42cm

Libre ! Aquarelle et Encre – 29x42cm

J’ai grandi dans une famille catholique et l’image du diable a eu un gros impact sur ma vie. Le premier cauchemar dont je me souviens, j’avais 5 ans, le diable était sur le toit de notre maison aux Comores. Mes parents se pressaient de fermer toutes les fenêtres et les portes afin qu’il n’entre pas dans la maison et moi, j’étais pétrifiée dans ma chambre. Puis en grandissant, les catéchistes racontaient des histoires qui décrivent l’enfer avec force détails, utilisant l’imagerie chrétienne classique de petits diables avec des fourches et du feu …

Vers les 12 ans, comme beaucoup d’adolescents, je me suis mise à regarder des films d’horreur et à explorer le paranormal avec des amis. Cela m’a fait très peur et m’a affecté durant bien des années. Ma plus grande crainte était d’être visitée par le diable et de ce qui pourrait m’arriver … mais bien heureusement, rien de tout cela ne s’est jamais passé. Quand j’ai eu 30 ans,  je portais toujours en moi ces peurs, même si elles n’avaient aucune raison d’être. En effet, je vivais depuis de nombreuses années très heureuse  et en toute sécurité. J’habitais au bord d’une rivière dans la forêt paisible du Canada et cette figure de la littérature chrétienne était encore ancrée en moi. J’ai donc décidé « de prendre le problème à bras le corps ». Lors de ma première retraite de méditation en solitaire de 5 jours, j’ai dû faire face au fait que j’avais peur d’être seule. Mais plus que tout,  j’avais peur que des choses paranormales m’arrivent tout comme dans mon cauchemar d’enfance ou dans les films d’horreur que j’avais vu quand j’étais jeune. Alors j’ai appelé le gars! J’étais déterminée : En fait, j’en avais assez d’être habitée par cette peur… Alors je lui ai demandé de se présenter. Je l’ai appelé, j’ai dit à haute voix « satan, viens maintenant, montre-toi » . Autant vous dire que c’était terrifiant, mais je n’avais pas le choix. A ce stade, la peur d’une chose inconnue était devenue plus intolérable que la chose elle-même … si cette chose que je craignais existait ? ?

Eh bien oui, voici la vraie question !

Bien sûr, rien n’est venu, le diable ne s’est pas présenté. Nada. Nothing. Nichts. Rien.

Cette étape m’a fait avancer.. Surtout, elle m’a fait prendre conscience de la puissance des idées et des concepts humains. Si vous regardez l’histoire du diable, cette figure englobe essentiellement tout ce qui nous fait le plus peur. Donc, tout ce qui nous met mal à l’aise. Nous disons simplement: « c’est le travail du diable ». Facile, nous n’avons ainsi pas à faire face à ce qui nous dérange, à réfléchir aux raisons du malaise..

La plupart de mes images présentent des femmes libres, émancipées, fortes et connectées à la nature. Il est arrivé un jourqu’un chrétien s’arrête devant mon stand d’art, consterné par mon travail. Il finit par me dire que mes peintures devaient être le travail du diable ! Pensez-y : des femmes libres, émancipées, fortes et connectées à la nature. Rien de tout cela ne se trouve dans l’histoire de la bible ou dans la mythologie chrétienne *. Mes images sont profondément inquiétantes car elles dérangent  une zone de confort créée par des années d’éducation chrétiennes. La seule façon de répondre à mon art ( et de protéger les sentiments d’insécurité qu’il provoque ) est de m’accuser de faire le travail du diable. La plupart des gens trouvent mes œuvres positives et inspirantes; n’est-ce pas incroyable de voir comme nous pouvons tous voir des messages différents à partir de la même image, selon notre propre histoire personnelle, notre propre monde de pensée ?

Dansons Comme Des Folles - Acrylique sur Toile - 61x91cm

Dansons Comme Des Folles – Acrylique sur Toile – 61x91cm

Prenez  ma peinture « Dansons Comme Des Folles » : j’ai peint des femmes folles de joie, libérées et dansant autour d’un feu toute nues. Certains voient : des méchantes sorcières en colère qui jettent des sorts autour d’un feu.

Rituel de la Lune - Huile sur Toile - 61x61cm

Rituel de la Lune – Huile sur Toile – 61x61cm

« Rituel de la Lune » : j’ai dessiné des femmes-arbres qui célèbrent leur lien avec les cycles de la lune, mais certains voient : des sorcières vicieuses qui font un rituel en pleine nuit autour de la lune.

Le Vagin - Batique - 30x30cm

Le Vagin – Batique – 30x30cm

« Le vagin » : Quelqu’un m’a dit que c’était obscène, dégoûtant et certainement inspiré par des idées démoniaques … En quelque sorte dieu a créé notre corps, mais pour certains, apparemment, «il» ne s’approprie pas la création de certaines parties …

Au moyen âge, les soi-disantes sorcières étaient simplement des guérisseuses, des sages-femmes et des chamans liées au monde naturel. Elles étaient une menace pour la sécurité et la conformité d’une religion normative ; pour répondre à une psychose de masse, elles ont été brûlées. Cela prouve que la religion, scission de l’esprit et de la réalité, peut devenir une maladie ; comment la peur de remettre en cause un monde existant peut rendre les gens aveugles ; et cela montre aussi quelles douleurs ces idées peuvent infliger à nos esprits, à notre liberté ; et ce que la religion a fait à mon propre esprit et à ma liberté.

Aujourd’hui, je suis heureuse de vivre proche de la nature où aucun concept humain fou n’existe. La nature est harmonieuse et paisible. Nous avons tous le potentiel et les moyens de vivre de cette façon. Chacun de nous doit travailler pour démonter les croyances et les idées qui nous ont été conditionnées par nos familles, nos religions et par la société. C’est absolument possible et surtout nécessaire pour être vraiment libre et heureux.

Donc voilà, ceci fût une des étapes importantes de mon long  chemin. Je serais ravie de savoir comment cette figure a affecté votre vie, si il y a lieu. Partagez-le dans un commentaire ci-dessous ou envoyez-moi  un email.

* Mes enfants ont la chance d’avoir été élevé sans inhibition et stigmatisation religieuse. L’un d’eux est passionné de mythologie et me demandait quand le jour viendra où l’histoire chrétienne sera dans les livres de mythologie … alors maintenant c’est ainsi que nous appelons cette histoire à la maison.

Pour visualiser  mon art veuillez visiter www.artbygaia.com

1 Commentaire

  1. Bonjour Gaia, je pense que tout est question d’équilibre et malheureusement, il y aura toujours des gens excessifs dans un sens comme dans l’autre…. pour ma part, je trouve tes peintures très belles et pures et je n’y vois aucune image démoniaque ou ensorcelée….je t’embrasse bien fort. Sophie ( ta cousine!)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This