GAIA ORION

L’art pour une femme florissante et un monde en paix.

Le dévoilement du vagin

Vagina by Gaia Orion

Tout a commencé avec  mon vagin. Enfin calmons nous, je parle juste de ma première peinture de vagin, il y a 7 ans.

Cette image m’est apparue dans un rêve plusieurs nuits de suite. J’ai ressenti qu’elle était fortement connectée à Sheila Na Gig, la déesse celte de la fertilité. Son image se trouve à travers la culture celte dans l’art et la sculpture des premiers chrétiens ainsi que dans l’art païen.

Puis il y a quelques années l’auteure Susun Weed a lancé un appel aux artistes pour illustrer son livre ‘Down There, Sexual and Reproductive Health’ (‘Ici bas, la santé du sexe et de la reproduction’). Je fus donc inspirée pour créer toute une série de dessins reliés au corps. J’ai appelé cette série de toiles ‘Nues’.

Sexual Organs sketches by Gaia Orion

 

Cette série était visible sur mon site mais durant un travail que je faisais sur ma carrière d’artiste, ma coach de New York – Renee Philips from The Artrepreneur Coach – m’a recommandé de les enlever de ma galerie.

Je comprends bien pourquoi elle m’a dit cela. Le monde de l’art préconise qu’il est très important pour les artistes professionnels -surtout s’ils désirent travailler avec des galeries – d’avoir un travail visuel cohérent. Et ce conseil a bien du sens. Lorsque l’on va sur le site d’un artiste et que l’on y trouve différents thèmes, styles et techniques, le message général porte à confusion et donne l’impression que l’artiste n’a pas su se créer une identité. Les galeries ne peuvent pas promouvoir ce type d’artistes car il n’y a pas de ‘marque visuelle’ pour ancrer une campagne marketing.  Si vous êtes un artiste comme moi qui gère sa propre carrière, il est simplement plus difficile d’acquérir une certaine notoriété si vos images ne sont pas ‘reconnaissables’ immédiatement par votre public.

Nudes series by Gaia Orion

Ayant bien compris tout cela, j’ai rangé mes images de nues dans un dossier sur mon ordinateur et j’ai roulé les toiles dans un coin… jusqu’au jour où elles ont été rappelées au monde !

Il y a deux ans, Sylvie Bérubé, directrice de l’école internationale du féminin sacré de Montréal m’a sollicité pour que j’illustre un jeu de cartes ‘La voie sacré du corps’. Quand le moment est venu d’illustrer le clitoris, le vagin, le périnée, etc… je n’avais d’autres  choix que de sortir mes peintures du placard !

Je savais que le jeu de cartes allait être sur le marché un de ces jours… ce qui est le cas ce mois-ci ! Vous pouvez maintenant acheter le jeu sur le site de l’éditeur Guy Trédaniel our sur Amazon. Cela me pose donc un problème car je voyais ma carrière artistique avancer comme je le voulais avec mon portfolio bien cohérent. Mais je ne peux quand même pas continuer à cacher ces images qui font partie de moi de mon travail !

La Voie Sacré du Corps Sylvie Béru

Et puis de toutes les façons quel message  donner si je continue à cacher mes vagins? Le but de cette série de nues est justement d’engager des conversations autour de ces sujets naturels qui restent encore tabous : de nos règles, de la masturbation, de l’acte sexuel, de la naissance, de l’allaitement. On en parle si peu, on fait comme si cela n’existait pas alors que le sexe est utilisé de façon déviée partout dans les pubs, les films, les livres, les couvertures de magazines…

Annie avec son cadeau de diplôme de sage femme offert par sonmari

Annie avec son cadeau de diplôme de sage femme offert par son mari

Pour m’aider à passer le cap – au cas où j’aurais eu encore quelques hésitations, ce que j’avais clairement – un homme du Québec m’a contacté récemment pour me commander une grande toile d’une de mes images de nues. Il l’avait trouvée sur un blog quelconque sur le net. Sa commande fût un cadeau pour célébrer le diplôme de sage femme de sa femme.

J’étais donc presque prête. La dernière étape pour moi fût d’écrire à Edith Lassiat, une critique d’art qui soutient  mon travail depuis plusieurs années. Je lui ai envoyé un email intitulé ‘Besoin de ta bénédiction’ où je lui ai fait partager mes hésitations et questionnements par rapport à ma carrière et le dilemme que j’avais de rajouter ce visuel de plus à mon portfolio.

Elle m’a répondu :

Tes questions sont pertinentes Gaia

Ce que je ressens est ceci : 

Le monde de l’art porte en lui des règles que les grands artistes ont toujours transgressées 

Alors mon conseil est de décider de voler vers ta puissance 

Écouter ton cœur

Je doute que Picasso, Matisse, Van Gogh et tant d’autres se soient limités pour écouter un “coach”

Ils ont imposé leur vision 

Ils ont montré leur chemin

L’essentiel d’un Créateur est dans sa vibration 

De cette vibration nait la puissance 

Alors fais toi confiance 

Sois fière de ce que tu accouches

Et montre au monde tous tes talents

Tu explores

Tu ne figes rien 

Voilà mon ressenti

Je t’embrasse 

Edith 

Donc oui, en effet, j’ai des visuels assez différents sur mon site : des silhouettes, des scènes de nature, des mandalas, des femmes sauvages et puis maintenant des nues. Ceci dit il se trouve que les gens qui comprennent mon travail n’ont aucun problème avec cela. Ils voient bien les connexions, la continuité et le fil conducteur entre chaque histoire. Chacune de mes séries explore les mêmes thèmes de transformation personnelle et de changement sociétal. Ceci est reflété dans toutes mes peintures où on y trouve une invitation à se reconnecter à la nature, ainsi qu’à notre ‘vraie nature’, à notre corps et à notre esprit, à l’esprit.

Si vous le pouvez, j’aimerais beaucoup que vous me donniez votre avis sur cette nouvelle série. Il y a tellement plus à dire sur le sujet car chaque image ouvre des conversations tellement importantes. Je continuerai donc désormais, et sans me censurer, à écrire (et peindre) sur ce beau sujet qu’est notre corps !

 

2 Commentaires

  1. Bonjour Gaia,
    je ne sais pas comment votre blog est arrivé dans ma boite de courriel. Je ne vous connaissais pas.
    J’ai regardé vos peintures: j’aime bien!
    Vous demandez un commentaire sur les peintures de vagins. Je les trouve compactes. Vos autres peintures donnent une impression de largeur. Vos femmes nues sont délimitées dans le cadre du tableau comme dans des boites, c’est étonnant. Voulez-vous en faire de plus libres?

    Je vous invite à regarder mon site internet. Je fais de la pédagogie sexuelle.
    Je fais aussi des statuettes qui représentent des couples nus en train de… se parler.

    cordialement,
    Muriel Dagmar

    • Bonjour Muriel, bravo pour votre travail et merci pour votre message sur mon blog. Je vois mes peintures de nues plutôt comme des gros plans photographiques qui ne permettent aucune fuite, les vagins sont ‘en pleine face’ et donc demande un engagement direct avec cette partie du corps !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This