GAIA ORION

Art visionnaire qui participe à L’émergence D’un nouveau monde conscient

En route vers la vie d’artiste

Gaia Orion Originaire de Paris, France, ma vie est une histoire d’aventure, d’amour, de guérison et d’éveil …
Dans les années 90, j’étais étudiante en architecture à Paris la Seine – l’Ecole des Beaux-Arts, avec un style de vie inconscient. Ma diète était pleine de baguettes, de chocolat, de café et de cigarettes; je n’avais aucun souci pour l’environnement, et était tout à fait insensible et inconsciente de mes émotions et de ma psychologie. Malgré tout cela, il y avait une partie de moi qui était sincère dans ma recherche de plénitude.
J’avais décidé d’aller en Espagne pendant un an afin de poursuivre mes études et c’est de là que je me suis lancé seule avec mon  sac à dos en vacances au Maroc. C’est dans un bus venant d’Essaouira que j’ai rencontré un canadien nommé Dolphin avec qui j’ai passé deux jours à Marrakech. Ce fût le coup de foudre … et ça a duré! La séquence des évènements nous a amené à croire que nous étions destinés à cette rencontre.

Nos vies étaient pourtant si éloignées, si différentes. Dolphin avait de 14 ans de plus que moi et avait aussi des années d’introspection et de travail intérieur derrière lui. Il vivait dans la maison en brique d’une ferme située au nord de Toronto, avec 4 chats et un chien; il travaillait dans une usine de fabrication de soda, appréciant tout le temps mis à disposition pour composer de la musique, de la poésie et pour profiter de la nature. Malgré les nombreuses différences, nos cœurs étaient certainement fortement connectés. 3-kids

Nous avons traversé l’océan pendant deux ans pour se voir tous les 3 mois, puis nous nous fiancés (au sommet d’un volcan au Guatemala) et mariés en France au humble château de ma grand-mère en Charente Maritime. Quatorze mois après avoir été mariée, avoir déménagée au Canada avec notre premier bébé, nous avons eu des jumelles! Nous avions à peine vécu ensemble et nous nous retrouvions si rapidement envahis par la vie de famille !

Nous ne savions pas ce que nous allions faire pour survivre mais la base fût que nous voulions vivre dans nos cœurs et être avec nos enfants.
Le travail de Dolphin lui a donné un congé parental de 3 mois. La veille du soir où il devait retourner à l’usine, nous sommes allés à Toronto pour participer à une conférence de Brian Clement de l’Institut de Santé Hippocrate en Floride. Son discours était vraiment inspirant, animé par ses connaissances en matière de santé au naturel.
Quand nous sommes rentrés à la maison ce soir-là, nous nous sommes regardés dans les yeux et nous savions que Dolphin ne retournerait pas au travail le lendemain.
Le lendemain matin, il a donc appelé pour dire qu’il démissionnait de son emploi.
Nous n’avions pas envie d’une vie prisonnière d’un métier qui nous fait vous sentir malheureux – physiquement avec des heures de nuit dans un environnement bruyant et peu nature; psychologiquement avec une équipe de travail pessimiste; et spirituellement parce nous renoncions à notre souffle créateur en échange d’un salaire fixe, un chèque à la fin du mois. Certaines personnes ont appelés ce que nous avons fait «courage», la plupart des gens nous ont appelés «immatures» et «fous», pour nous nous c’était la seule issue. Nous ne savions pas ce que nous allions faire pour survivre mais la base fût que nous voulions vivre dans nos cœurs et être avec nos enfants.
Je pense qu’il y a une loi universelle: lorsque vous suivez votre cœur l’univers vous apporte tout ce dont vous avez besoin pour réaliser votre vocation profonde.

Gaia-dolphin-sproutsJe faisais pousser des graines germées pour notre famille et avait vendu
quelques sacs à un marchant fermier du coin et parallèlement Dolphin faisait de
la teinture sur d’amples shorts en coton qu’il vendait dans la rue à Toronto ou
dans des petites ventes artisanales locales.

Deux ans plus tard, nous avions 2 entreprises de notre domicile. “Sprouts
For Life”, une exploitation certifiée biologique de produits germés (herbe
de blé, germes de tournesol, de sarrasin et autres cultures hydroponiques) et
nous desservions la plupart des magasins bio-santé de Toronto et des alentours.

family-in-front-of-booth-young-kidsL’autre entreprise fût “The Funky Clothesline”, une collection de vêtements colorés teints à la main que nous vendions tout l’été sur des expositions d’artisanales et des festivals à travers l’Ontario.
Cinq ans plus tard ces deux entreprises prospères exigeaient trop d’attention. Encore une fois, nous avons décidé de simplifier, peut-être pour avoir «moins» monétairement mais plus de qualitatif en termes de famille et de vie personnelle. Nous avons vendu l’affaire des produits bio, ce qui nous a permis de déménager plus au Nord dans un endroit tranquille auprès d’une rivière dans la forêt.  De là,  nous avons passé nos hivers à explorer les contrées intérieures de notre être et nous avions beaucoup de temps avec nos enfants. Grâce au naturel des enfants et à l’attention que nous portions à notre relation envers eux, nous avons vu en miroir nos mécanismes comportementaux, certains très négatifs, cette attention donnée à la relation avec nos enfants nous a nourri et nous a offert un apprentissage naturel de la vie et de la sagesse.En travaillant à être de meilleurs parents, nous finissions par être des personnes plus conscientes.
L’entreprise des produits germés nous a donné la santé et la connaissance du bien être dans nos corps physiques. Nous avons continué à faire pousser des graines germés pour toute notre famille, boire du jus d’herbe de blé tous les jours, faire des jeûnes réguliers et nettoyages physiques. Ajoutons à cela l’air frais, l’eau pure et la nature, notre vie quotidienne fût remplie de vitalité et de santé.

L’inspiration pour mon art m’est venu naturellement durant ces périodes de calme et d’introspection.
Maintenant nous vivons à partir du cœur autant que possible, nous travaillons à avoir des journées intégrées et conscientes, en incluant des aliments sains faits maison, de la méditation, du yoga, des promenades en pleine nature et du temps de qualité avec nos enfants.
Vivre une vie plus libre, moins occupée, moins encombrée, a ouvert une voie en moi qui a permis l’ouverture d’un véritable flot d’inspiration. A travers l’art, j’ai trouvé ma façon de participer au monde et ma manière de me connecter en profondeur avec d’autres. Je porte toute mon attention à vivre en pleine santé à tous les niveaux: celui du corps, du mental et de l’esprit et aussi au niveau de mes relations; partant de cela, je laisse simplement l’intelligence et la beauté de l’univers venir à moi au travers d’images.
Depuis, j’ai rencontré beaucoup d’esprits libres qui ont fait l’expérience d’un chemin de vie atypique, chemin qui les a amenés à vivre toujours + en confiance dans leurs intuitions venues du cœur, en confiance dans le soutien de l’univers et ses synchronicités.

Mon souhait est que mon histoire puisse inspirer d’autres âmes qui se demandent si il est possible de sortir du moule que la société nous présente, s’il est possible de vivre pleinement, à 100% !!!
Pour voir mes œuvres aller à www.artbygaia.com

1 Commentaire

  1. ce voyage au maroc a permis de trouver l’ame soeur, on trouve l’amour la ou on s’y attend le moins!

    Sandra

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This