GAIA ORION

Art visionnaire qui participe à L’émergence D’un nouveau monde conscient

Ce qu’il y a dans le prix d’une peinture

Our Journey &Gaia

Avec ma peinture Chemin de Vie à l’exposition internationale Dreams and Divinities à Tolède en mars 2013

Avant que je sois artiste, moi aussi, je pensais souvent que les prix des peintures sur toile était scandaleux.
Maintenant que je gagne ma vie grâce à mon art , je me rends compte de tout ce qui entre dans le produit fini.

La question classique : les gens demandent souvent « ça vous a pris combien de temps pour faire cette peinture ? ». Il est évident qu’ils essaient de faire le calcul et se disent alors qu’ils s’éloignent discrètement « Oh ! Elle se paie 100€ de l’heure ! Quelle arnaque ! »

Les réponses :
1 . Les Frais
Parlons du travail qu’il y a juste dans la présentation de nos peintures dans un salon. Personne ne réalise que nous avons investi des milliers d’€ avant même que nous ayons vendu une œuvre d’art . Si le salon d’art est à l’intérieur d’un bâtiment , le prix du stand est généralement entre 800 € et 5000 €. S’il s’agit d’une exposition d’art en plein air, chaque emplacement coûte de 300 € à 500 € … mais nous devons aussi investir dans une tente , les panneaux de présentation, parfois la location d’une remorque ou d’un camion pour transporter nos tableaux. Par exemple, j’ai acheté une des tentes la plus professionnelle et solide qui existe qui m’a coûté 1.500€ . Il y a aussi le prix de l’essence , de l’hôtellerie et de l’alimentation, enfin bon, toutes factures normales d’un professionnel en déplacement . Si c’est une exposition internationale, imaginez vous ce que l’artiste dépense pour se rendre au vernissage avec sa/ses peintures. J’emporte généralement entre 20 et 30 peintures à chaque exposition et elles sont toutes encadrées. Le coût de l’encadrement me coûte aussi entre 3.000 € et 5.000 € d’investissement avant même d’avoir vendu une seule toile.

2 . Le Temps
Ensuite, nous devons aussi prendre en compte notre temps. Tout professionnel sera payé pour le temps passé sur le service qu’ils offrent à un client. Aujourd’hui, les frais de service pour un comptable, un graphiste, un plombier , un garagiste, etc .. sont entre 60 € et 100 € de l’heure minimum. Pour un artiste, il y a le temps passé sur chaque peinture et toutes les autres heures passées pour en faire notre carrière .
Juste pour être à une expo, l’artiste doit passer du temps pour la préparation, l’emballage, la route, l’installation, les jours de l’exposition, le démontage, et le retour à la maison . Pour un salon sur 2 jours , j’investi  en moyenne de 30 à 40 heures du début à la fin.

Maintenant, vous pouvez additionner  tout ce que je viens de mentionner et vous pouvez voir que les artistes facturent un montant plutôt raisonnable pour leur travail et l’investissement financier.

3 . La carte joker
Je dois aussi mentionner que  la rémunération du travail d’un artiste ne ressemble à aucun autre boulot: Vous ne savez jamais quand vous serez payé . Cela est arrivé à tous les artistes de mettre tout le temps et l’argent que je viens d’expliquer ci-dessus et de ne rien vendre durant une expo. Maintenant pour le prochain salon, nous devons non seulement essayer de couvrir les dépenses durant ce week-end, mais aussi de celles de la semaine dernière ou d’une autre exposition passée infructueuse.

En fait cela fait partie des aléas et incertitudes de tout travail en libéral: impossibilité de faire de prévisions budgétaires.

4 . Derrière les coulisses
Jusqu’ici  j’ai juste parlé du temps et de l’argent dépensés pour aller en salon ou organiser une exposition; mais il y a beaucoup d’ autres aspects de notre travail que beaucoup oublient. La plupart des artistes ont un site web et cela coûte de l’argent et du temps à maintenir; il y a aussi toutes les autres activités nécessaires pour faire connaitre notre art et trouver des clients potentiels, tels que les blogs (j’y suis maintenant!) , les réseaux sociaux, les newsletters, les recherches en ligne, les soumissions de dossiers aux galeries et autres expositions, à des concours et autres prix, les demandes de subventions , le networking, la participation à des événements,  la prise de cours pour approfondir nos techniques et connaissances de nos sujets, la préparation de portfolio, écrire des lettres et des emails à des galeristes et autres professionnels, et la comptabilité ! La plupart des artistes professionnels sont d’accord pour dire que 80% de leur temps va dans tout cela, le « derrière les coulisses », et que seulement 20% de leur temps est en fait consacré à la création.
Le jour où je vends un tableau je suis enfin payée pour toutes ces heures de travail, je suis rémunérée pour la gestion, la logistique et pour mon travail de création.

5 . Et maintenant, faisons un peu de math!
Je dois aussi mentionner que lorsque la peinture est vendue dans une galerie, seulement 50 % (ou moins) revient à l’artiste. Ce pourcentage est honnête car les galeries nous épargnent tout le temps et la peine de trouver les clients et d’aller aux salons nous-mêmes. lorsque je vends directement  au client, 50-60 % du prix de la peinture couvre facilement les frais supplémentaires et le temps que j’ai dû consacrer au déplacement pour aller à une expo nous-mêmes .

Aujourd’hui quand je vends un tableau à 3.000 € et mettons que j’ai passé 30 heures sur cette peinture (ce qui n’est pas énormément de temps car nombreuses peintures me prennent beaucoup plus de temps que cela), ces peintures de 30h généralement m’ont demandé également 120h de travail « derrière les coulisses ». 1.500€/150h, bénéfice net : 10€ de l’heure!

J’espère que cet article vous éclairera sur la valeur de mon travail. Heureusement que nous n’avons pas vraiment besoin d’expliquer tout cela à ceux qui seront vraiment intéressés par notre art; car il y a  assez de personnes qui apprécient grandement notre travail et qui ne questionnent pas la valeur de ce que nous offrons au monde!

17 Commentaires

  1. En réalité, on ne devrait même pas devoir se justifier. Mais face à l’ignorance des personnes, que faire d’autres que d’expliquer, au moins… Merci pour cet article.

    • Merci Laouenan pour votre commentaire. Il est clair que nous n’avons pas vraiment besoin d’expliquer tout cela à ceux qui seront vraiment intéressés par notre art. Il y a heureusement assez de personnes qui apprécient grandement notre travail et qui ne questionnent pas la valeur de ce que nous offrons au monde!

  2. et les charges sociales vous les imputés à quelle moment ?

    • Vous voulez parler de la TVA (France) ou HST (Canada)? Au Canada, les taxes sont toujours rajoutées au moment de payer, tout le monde sait qu’il faut rajouter 13% au prix. En France, en effet, il faut aussi inclure cela dans le prix affiché… et donc 20% de plus!

  3. Je crois qu’il est important d’expliquer la réalité de l’artiste …. c’est de l’éducation sociale si je peux dire ainsi …. quand on sait même pas qu’on est ignorant sur un sujet comment peut-on comprendre entre autre le défi de vie d’un artiste …..? Pour la majorité c’est probablement juste de l’ignorance …..pour les autres , ben…. c’est de l’insignifiance ….. merci pour ton article …je partage ….!!!

    • Tu as raison Suzane, c’est un manque d’éducation, et donc de l’ignorance. Il est important de réaliser cela pour ne pas s’énerver et pour excuser certains commentaires! Un des buts de mon blog est justement d’éclairer le monde sur ces sujets et la réalité de notre vie d’artiste!

      • Oui Vous avez Bien Raison !!!! Vive les Artistes Authentiques & les Gens Aimables envers tous les Artistes 😉 Merci <3 Santé Joies & Succès 😉

  4. I’m Author , Writer of Songs and Artist of Painting !!! Have a Good Day 🙂
    Je suis simplement, Auteure de chansons , de Peintures , etc…. Belle Journée Soirée 🙂
    Aline Amitié de Québec 😉

    • Merci Aline pour votre mot très touchant sur mon blog!

  5. Moi je n ai pas un travail libéral et mon temps pour me rendre a celui ci n est pas rémunéré ni le matériel dont j ai besoin pour l effectuer et j ai plusieurs autre frais relier a celui-ci alors au montant de lheure je dois soustraire bien des chose dont le syndicat l assurance chomage et des dizaine de déduction que vous n avez pas donc au final vous avez 10 euro heure si je m amuse a faire votre calcul malhonnête avec ma job il ne me reste pas grand chose .

    • Les artistes doivent aussi déduire au final l’assurance chomage, l’impot, et toutes les déductions que vous dévrivez. Ils doivent se mettre de l’argent de côté et le donner d’un coup à la fin de l’année au lieu de le donner petit peu par petit peu comme tout le monde qui travail. Pour les déplacements, un artiste est considéré comme une entreprise, par conséquent ses frais de déplacements sont des frais d’entreprise qu’ils doivent considérés (toutes les entreprises le font) .Et puis comptez vous chanceux d’avoir des assurances collectives comme santé, dentaire et tout, parce qu’un artiste n’en possède pas et il doit payer le plein prix. Ça revient exactement au même, il leur en reste pas grand chose. Renseignez-vous un peu.

      • Merci Jade d’avoir répondu au message plutôt bizarre de Raphael. Je ne vois pas où il trouve que mes calculs sont malhonnêtes et tu as en fait dit exactement ce que j’aurais dit en réponse!

    • Voilà le commentaire revanchard d’une personne qui a choisi la sécurité de l’esclavage à salaire, soit par manque de confiance ou de talent. Mais désire obtenir les avantages de celui qui par sa fibre entrepreneuriale; risque, s’acharne et ose se remettre en question, afin de produire soit : un bien, un oeuvre ou un hymne à la vie.

    • Mais vous savez que vous aurez une paie à chaque semaine et du chômage si vous perdez votre travail. Vous ne vivez pas dans l’insécurité, vous avez des avantages reliés à ces déductions.

      • Et notons que ce terme de sécurité est en fait une illusion ou juste ‘un sentiment’ pas vraiment une réalité. La vie est pleine d’insécurité quelque soit notre activité!

  6. C’est la raison pour laquelle on ne doit jamais répondre à une question de cet ordre! Un client potentiel qui la poserait est un client que vous ne voulez pas avoir parce qu’il associe votre travail, non pas au plaisir qu’il va ressentir pendant des années à profiter de votre oeuvre mais à un objet de consommation dont il évaluerait le prix selon le procédé de fabrication.
    Posez plutôt les questions pour savoir combien d’heures sur combien d’années cet amateur d’art passera-t-il en compagnie de l’oeuvre et à combien pourrait-il chiffrer le plaisrir de la découverte, de l’accompagnement par minute à l’intensité de ce plaisir? Il sera incapable de répondre n’est-ce pas! Il aura sa réponse à sa question et constatera combien elle est inutile… Un artiste n’a JAMAIS à justifier le prix de ses oeuvres, pourquoi le ferait-il? Est-ce que le marchand de voiture justifie le prix des siennes? Et les dirigeants d’entreprises leurs salaires? hahaha

    • Merci François pour votre commentaire sur cet article, vous avez entièrement raison; heureusement les collectionneurs, les acheteurs, ceux qui flashent sur mes peintures, ne questionnent jamais le prix!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This