GAIA ORION

Art visionnaire qui participe à L’émergence D’un nouveau monde conscient

À la recherche de ma famille dans le monde de l’art

Our Journey Feb 2013Lorsque j’ai commencé à partager mon art avec le monde en 2006, je n’avais aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Nous vendions nos habits colorés depuis  8 ans dans les salons artisanaux de l’Ontario et voir d’autres artistes vendre leur art m’a donné envie de faire la même chose avec mon travail. Le thème de mes images n’est pas vraiment «mainstream», alors au début je le définissais comme étant de l’art  «spirituel»; pour compléter le revenu des salons artisanaux , je suis allée vendre mes cartes de vœux dans les librairies locales métaphysiques. Je ne me suis jamais sentie totalement à l’aise avec ce monde et j’ai découvert en étant aux salons avec mon art que beaucoup de gens qui étaient “normaux” (qui ne pratiquent pas l’ésotérisme, la méditation, le yoga, etc ..) appréciaient aussi mon travail. Je voyais les gens s’ouvrir instantanément dans mon stand, partager leurs chemins de vie personnels en relation avec mes peintures, des gens ont ressenti le soulagement de  douleur physique, ressenti de la paix ou tout simplement de la joie lors de leur rencontre avec mes tableaux et les textes qui les accompagnent.
J’ai donc décidé d’appeler mon art «de guérison spirituelle». mais ce n’était toujours pas exactement ce que je voulais exprimer. D’une certaine manière je sentais que ces mots avaient encore une tonalité «new age», et bien que je sois de tout cœur avec ce mouvement, il est devenu un stéréotype qui ne convenait pas à la totalité de mon être.

Arts-de-lEveilJe continuais à aller sur internet et à entrer des mots-clés sur Google pour voir «qui fait quoi» dans mon domaine d’intérêt; j’appelais cela “rechercher ma famille”. Tout s’est ouvert quand je suis tombée sur un site français appelé Les Arts de l’Eveil. La fondatrice et directrice du groupe, Diane Saunier, a réuni 50 artistes (architectes, artistes du textile, poètes, danseurs, sculpteurs, peintres, et bien d’autres).  Elle invite à retrouver le sens, la beauté et l’art de la vie. En associant création, intériorité et bien-être, Les Arts de l’Eveil renouent avec la vocation première des arts : élever, émerveiller, éveiller la société grâce à l’organisation de colloques ou la participation de ces artistes à des festivals urbains, ou pour embellir conférences et évènements. Diane a une compréhension profonde de là où en est notre humanité, de ses défis mais aussi de l’univers de toutes les solutions possibles. Elle a identifié les artistes qui sont des catalyseurs du changement positif dans la société et je suis fière de faire partie de sa vision innovatrice. La réalisation que toute cette aventure avec mon art n’est pas seulement une manière de survivre d’une activité qui me passionne fût un «grand moment». Il s’agit maintenant de faire partie d’une vision plus grande, de faire partie de ce mouvement planétaire envers un changement en conscience, de travailler en collaboration avec tous les visionnaires actifs: les dirigeants, les associations et les entreprises qui travaillent pour la justice sociale, les questions environnementales, l’unité et l’intégrité politique ainsi que pour plus d’égalités économiques.

ManhattanArtsLa personne suivante sur laquelle je suis tombée quelques mois plus tard fût Renee Phillips du centre Manhattan Arts International de New York. J’ai d’abord vu son appel aux artistes sur «le pouvoir de guérison de l’art» (The Healing Power of Art) qu’elle organise chaque année. J’ai eu un coup de cœur pour son travail et sa passion pour l’art transformationnel ainsi que sa vaste expérience à accompagner les artistes dans leur carrière.

Ce que j’avais vu du monde de l’art jusqu’à ce point était soit des galeries locales canadiennes à la recherche de peintures stéréotype  «canoë au bord du lac”, soit des peintures extravagantes d’art moderne ou autres peintures abstraites que je ne pouvais pas intégrer sans la lecture de pages de réflexions de l’artiste pour comprendre le concept de son travail. Je pensais que mon art irait bien dans les galeries d’art indigènes du Canada puisque eux connectent naturellement avec le monde de l’esprit, mais comme je ne suis pas d’origine native, je n’étais pas la bienvenue dans ce club; et toutes les autres galeries que j’avais contactées furent plutôt insensible envers le symbolisme de mes peintures. De voir que Renée, personnalité établie sur la scène artistique de New York, était si enthousiaste envers mon art, m’a aider à réaliser  que j’ai maintenant une vraie place dans le monde de l’art.
Depuis cette prise de conscience, la vie m’a présenté les différents projets, les lieux, les partenaires qui sont très engagés dans la construction d’une société juste et il est devenu naturel pour moi d’être une actrice active avec mon art dans ce mouvement. Je peux dire maintenant que «J’ai trouvé ma famille”!!

Pour plus d’information sur mon art veuillez visiter www.artbygaia.com et www.facebook.com/artbygaia ou www.twitter.com/gaiaorion

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This